Les Amis de Garabandal

c/o Karlen - case postale 122

1211 Genève 19 - Suisse

E-mail : garabandal@bluewin.ch

www.lesamisdegarabandal.com

Accueil des Amis de Garabandal Suisse.

Historique et Messages.

Les Apparitions.

L'Avertissement... imminent ?.

Le Grand Miracle... imminent ?.

Le Châtiment.

L'Eglise et Garabandal.

Padre Pio et Garabandal.

Père Luis Andreu et Garabandal.

La consécration de la Russie.

Dévotions importantes.

Le Purgatoire.

Le Saint Scapulaire.

Histoire du Scapulaire.

L'Art de se confesser.

L'enfer existe, par l'Abbe Marcel Nault.

Voyage pour le Miracle.

Inscription pour le Miracle.

Organisateurs pour le voyage du Miracle.

Prophéties en attente.

Les trois Papes.

Fin des temps.

Joey Lomangino.

Qui est Bergoglio.

Le baiser de paix.

Le Feu sacré du tombeau du Christ.

Béatification de J-P II.

Les voyantes.

Itinéraire.

Liens.

HISTORIQUE ET MESSAGES

 

Le village de Garabandal en Espagne, est un village perdu des montagnes cantabriques, à 80 km au sud de Santander et à 40 km de Torrelavega. C'est un village de 270 montagnards à la vie rude. Ils sont pauvres mais d'une piété exemplaire. Ils ont été douloureusement éprouvés par les Rouges au temps de la guerre civile, «la Croisade», et ils se le rappellent fort bien.

Le 18 juin 1961, l'Archange Saint Michel qui semble avoir 9 ans, apparaît à quatre petites filles qui elles, ont entre onze et douze ans : Conchita, Jacinta, Mari-Loli et Mari-Cruz. Il leur annonce la venue de Notre-Dame du Mont Carmel pour le 2 juillet suivant.

Et ce 2 juillet 1961, Notre-Dame leur apparaît. Robe blanche, manteau bleu, scapulaire au poignet droit, la voix très belle, insiste Conchita, inimitable même, aucune femme ne Lui ressemble ni dans la voix, ni dans le visage, ni en rien; et elle paraît avoir dix huit ans. Ce jour-là, Elle portait l'Enfant-Jésus dans ses bras.

Le premier message de la Vierge fut donné le 18 octobre 1961 :

«Il faut faire beaucoup de sacrifices, il faut faire beaucoup pénitence, visiter beau­coup le Saint Sacrement. Mais avant tout, il faut être très bon.

Si nous ne le faisons pas, viendra un châtiment. Déjà la coupe est en train de se remplir, si nous ne changeons pas le châtiment sera très grand». (18.X.61)

Les extases des enfants, individuelles ou collectives, se multiplieront plus d'un millier de fois jusqu'au 20 janvier 1963. Saint Michel prépara les voyantes à recevoir dignement la Sainte Communion avant de La leur apporter dans un ciboire d'or comme aux enfants de Fatima. La Sainte Hostie sera toujours invisible aux yeux des témoins sauf dans la nuit du 18 au 19 juillet 1962, où devant de nombreuses personnes, l'Hostie deviendra visible sur la langue de Conchita pendant quelques instants. Ce miracle, d'ailleurs pro­phétisé publiquement quinze jours avant, demeure un des grands événements historiques de Garabandal.

Après le 20 janvier 1963, seule Conchita eut encore des extases publiques. Ces apparitions furent impor­tan­tes, surtout celle du 8 décembre 1964 où Notre-Dame lui annonça que, le 18 juin 1965, elle enverrait Saint Michel par l'intermédiaire duquel Elle donnerait son deuxième message :

«Comme on n'a pas accompli et comme on n'a pas fait connaître beaucoup au monde mon Message du 18 octobre 1961, je veux vous dire que celui-ci est le dernier.

Auparavant, la Coupe (de la Colère divine) se remplissait; maintenant, elle déborde.

Les Cardinaux, Evêques et Prêtres marchent nombreux sur le chemin de la perdition et avec eux entraînent les âmes.

A l'Eucharistie, on donne sans cesse moins d'importance. Vous devez faire des efforts pour éviter la colère de Dieu qui pèse sur vous.

Si vous Lui demandez pardon, avec des âmes sincères, Il vous pardonnera.

Moi, votre Mère, par l'intercession et par l'intermédiaire de Saint Michel, je veux vous dire que vous vous amendiez.

Déjà vous êtes dans les derniers avertissements.

Je vous aime beaucoup, et je ne veux pas votre condamnation.

Priez-nous sincèrement, et Nous vous exaucerons.

Vous devez vous sacrifier davantage.

MÉDITEZ LA PASSION DE JÉSUS».