Les Amis de Garabandal

c/o Karlen - case postale 122

1211 Genève 19 - Suisse

E-mail : garabandal@bluewin.ch

www.lesamisdegarabandal.com

Accueil des Amis de Garabandal Suisse.

Historique et Messages.

Les Apparitions.

L'Avertissement... imminent ?.

Le Grand Miracle... imminent ?.

Le Châtiment.

L'Eglise et Garabandal.

Padre Pio et Garabandal.

Père Luis Andreu et Garabandal.

La consécration de la Russie.

Dévotions importantes.

Le Purgatoire.

Le Saint Scapulaire.

Histoire du Scapulaire.

L'Art de se confesser.

L'enfer existe, par l'Abbe Marcel Nault.

Voyage pour le Miracle.

Inscription pour le Miracle.

Organisateurs pour le voyage du Miracle.

Prophéties en attente.

Les trois Papes.

Fin des temps.

Joey Lomangino.

Qui est Bergoglio.

Le baiser de paix.

Le Feu sacré du tombeau du Christ.

Béatification de J-P II.

Les voyantes.

Itinéraire.

Liens.

L’AVERTISSEMENT

 

Voir la vidéo

 

 

L’Avertissement se produira moins de douze mois avant le Grand Miracle. Mari-Loli en connaissait l’année, mais malheureusement elle est décédée le 20 avril 2009. Elle n’avait d’ailleurs pas pour mission d’en dévoiler la date, contrairement à Conchita qui connaît la date du Miracle et qui devra la révéler huit jours avant qu’il ne se produise.

 

Lors d’une interview en 1975, Mari-Loli, décédée le 20 avril 2009 et qui connaissait la date de l’Avertissement, disait qu’il se produirait durant une année paire. Le Grand Miracle aussi et il y aura trois mois entre les deux événements pour nous donner une chance de se convertir en vu du Miracle.

Si l’Avertissement arrive au début 2018, le Miracle se produira alors, soit le 12 avril ou le 10 mai 2018.

 

Sur certains forums il y a des débats pour savoir si l’Avertissement pourrait se produire après l’annonce du Miracle ! Il faut être sérieux ; le Bon Dieu, même s’Il évolue dans l’éternité, se rend bien compte qu’il faut un minimum de temps pour les préparatifs du voyage, surtout pour ceux qui viendront de l’autre bout du monde.

D’ailleurs La Très Sainte Vierge a dit : «D'aussi loin et difficile que ce soit, vous arriverez à temps. Venez nombreux avec vos malades et vos amis : Les malades seront guéris et les incroyants convertis».

Mais comme l’Avertissement sera une purification en vu du Miracle et que les gens oublient vite les mises en gardes, il est probable qu’il n’y aura pas beaucoup de temps entre ces deux évènements, mais tout de même quelques semaines, voir entre un et trois mois. D’ailleurs il ne faut pas tenir compte de l’annonce d’une date pour le Miracle si l’Avertissement ne s’est pas produit.

 

Il semblerait, selon certains messages, que l’Avertissement devrait se produire entre le mois de novembre et mars.

 

Le Père Laffineur a recueilli les propos de Conchita, ci-dessous, pendant et juste après les apparitions. C’est très important, car ainsi les paroles de la voyante n’ont pas eu le temps d’être déformées, comme ce sera souvent le cas quelques années plus tard.  

 

19 juin 1965 - « Voici par écrit l'Avertissement qui me fut donné par la Sainte Vierge quand j'étais seule aux Pins, le 1er janvier de cette année. Je transcris fidèlement le texte tel que je l'ai reçu » :

« L'Avertissement que la Vierge va nous envoyer, c'est comme un châtiment. Pour rapprocher les bons da­vantage de Dieu, et pour avertir les autres.

En quoi consiste l'Avertissement, je ne puis le révéler. La Vierge ne m'a pas dit de le dire, ni rien de plus. Dieu voudrait que grâce à cet Avertissement, nous nous amendions, et que nous commettions moins de péchés contre Lui ».

 

13 septembre 1965 - Conchita disait à une jeune fille appelée Angelita : « Si je ne connaissais pas l'autre châtiment qui viendra, je te dirais qu'il n'y a pas de plus grand châtiment que l'Avertissement ».

Tout le monde aura peur, mais les catholiques le supporteront avec plus de résignation que les autres.

Conchita précisera à la fin de 1970, au P. Pelletier à New-York : « les catholiques qui seront en état de grâce ».

 

« Il durera très peu de temps. » Conchita précisera plus loin que très peu de temps ne veut pas dire quelques instants, probablement une quinzaine de minutes.

 

Toujours à la fin de cette année 1970, Conchita corrigeait ce texte et le remplaçait par cette phrase : « Pendant la courte période que cela durera, nous aurons suffisamment de temps pour être confrontés d'une façon vécue avec la Justice de Dieu ».

 

Le 14 septembre 1965 - Conchita répondait aux Américains :

 

« L'Avertissement est une chose venant directement de Dieu. Il sera visible du monde entier, quel que soit l'endroit où l'on se trouvera.

 

Il sera comme une révélation intérieure, de nos péchés. Les croyants aussi bien que les incroyants, et les gens de n'importe quelle région le verront et le ressentiront.

 

L'Avertissement c'est comme la purification pour le Miracle. C'est un genre de catastrophe. Cela nous fera penser aux morts, c'est à dire que nous préférerions être morts plutôt que de vivre l’Aver­tissement ! »

 

22 octobre 1965 - Conchita explique à une dame espagnole :

Conchita, une comète s'approche de la terre. Ne serait-ce pas cela l'Avertissement ?

« J'ignore ce qu'est une comète. Si c'est quelque chose de la volon­té des hommes, je réponds : non. Si c'est quelque chose que Dieu fera, c'est bien possible ».

Conchita, prie pour moi, j'ai très peur.

« Oh ! oui, l'Avertissement est très redoutable ! Mille fois pire que des tremblements de terre ».

 

Quelle est la nature de ce phénomène ?

 

« Ce sera comme du feu. Il ne brûlera pas notre chair, mais nous le ressentirons corporellement et intérieurement ».

Toutes les nations et toutes les personnes le ressentiront de même. Aucun n'y échappera. Et les incroyants eux-mêmes éprouveront la crainte de Dieu.

Même si tu te caches dans ta chambre et fermes les volets, tu n'échapperas pas, tu ressentiras et tu verras quand même.

« L'Avertissement, c'est comme une chose très effrayante qui se pas­sera dans le ciel.

Oui, c'est vrai. La Sainte Vierge m'a dit le nom du phénomène. Ce nom existe dans le dictionnaire (espagnol). Il commence par un « A » (astéroïde ?). Mais elle ne m'a pas dit de le dire ou de le taire ».

Conchita, j'ai si peur ! Souriante et affectueuse, Conchita presse le bras de son amie

«Oh, mais après l'Avertissement, tu aimeras beaucoup plus le Bon Dieu».

 

Et le Miracle ?

« Le Miracle ne tardera pas à venir ». (Voir plus loin).

 

En mars 1966, Conchita a demandé de continuer plus que jamais et pour des motifs plus urgents que dans le passé, la diffusion du Message. Elle dit aussi qu’il faut que nous soyons tous sûrs de la venue de l'Avertissement et du Miracle qui le suivra.

N'oubliez pas ce message que Conchita m'a chargé de vous trans­mettre : » Que « Les Amis de Garabandal » continuent à propager et à dif­fuser les Messages. La Sainte Vierge les en récompensera ».

 

Conchita nous dit encore :

« Nous allons devoir subir un jour un désastre horrible. Dans tou­tes les parties du monde. Personne n'y échappera. Les bons pour se rapprocher de Dieu, les autres pour qu'ils s'amendent. Il est préférable de mourir plutôt que de subir pendant cinq minutes seulement ce qui nous attend.

Nous pouvons le subir aussi bien de jour que de nuit, que nous soyons au lit ou non.

Si on en meurt, ce sera de peur.

Je pense que le mieux serait d'être à ce moment-là dans une église, près du Saint-Sacrement. Jésus nous donnerait des forces pour nous à aider à le subir.

Ce sera horrible au plus haut point. Si je pouvais vous le dire comme la Vierge me l'a dit ! Mais le châtiment, lui, sera bien pire .

On verra que l’Avertissement nous arrive à cause de nos péchés

Il peut se produire d'un moment à l'autre, je l'attends tous les jours*.

Si nous savions ce que c'est, nous serions horrifiés à l'extrême ».

 

*(Il doit s’agir d’une erreur de traduction, car Conchita connaît la date du Miracle et elle sait également que l’Avertissement doit se produire moins de 12 mois avant. Elle a certainement voulu dire qu’elle s’y prépare tous les jours.)

 

« Pourquoi ne le publies-tu pas pour que les gens le sachent ? »

« Je suis fatiguée de l'annoncer et le monde n'en fait aucun cas ».

 

Quelques jours plus tard, on revient sur le sujet.

« Conchita, depuis que tu m'as fait ces confidences, à chaque ins­tant, j'ai une pensée pour le Ciel ».

« Moi aussi, et spécialement quand je vais au lit. Mais j'ai quand même très peur que cela m'arrive la nuit ».

Nous ne nous figurons pas à quel point nous offensons le Seigneur!

La Vierge m'a dit que le monde sait bien qu'il y a un Ciel et un Enfer. Mais ne voyons-nous pas qu'on y pense seulement par crainte et non par amour de Dieu ?

A la suite de nos péchés nous serons nous-même cause de la nature de l’Avertissement et nous le subirons pour Jésus, pour les offenses que nous faisons à Dieu.

 

Lorsque le R.P. Laffineur demanda à Conchita si cet avertissement causerait la mort, elle écrivit immédia­te­ment en note : « Si nous en mourons, cela ne sera pas le fait de l'Avertissement lui-même, mais bien de l'émotion que nous ressentirons en voyant et en sentant l'Avertissement ».

 

Il faut savoir aussi que l’Avertissement n’a pas seulement été annoncé à Garabandal mais aussi par de nombreux mystiques.

La Bienheureuse Anna-Maria Taïgi, (29/05/1769 – 09/06/1837), parlait d'un grand châtiment qui viendrait sur le monde, mais qu’il serait précédé d’une illumination de la conscience des Hommes; (Avertissement) illumination grâce à laquelle, en un instant, chacun se verra comme Dieu le voit. Cette illumination de la conscience fera que beaucoup d'âmes se convertiront et se repentiront de leur vie passée.

Béatifiée en 1920 et considérée comme un modèle pour les femmes et les mères, Anna-Maria Taïgi ne fut pas seulement une prophète pour notre temps, mais l'une des plus extraordinaires mystiques dans l'Histoire de l'Église.

Depuis l'âge de 20 ans, jusqu'à sa mort à 63 ans, la Bienheureuse fut accompagnée d'une mystérieuse lumière dans laquelle elle voyait des événements du passé, présent et à venir. La Bienheureuse Anna-Maria plongeait dans cette Lumière seulement lorsqu'elle sentait une impulsion intérieure… une sorte d'ordre venant du Seigneur et du Saint Esprit. Et habituellement, lorsqu'elle regardait dans cette lumière, il lui était demandé d'offrir quelque souffrance particulière à une intention spéciale pour l'Église ou une personne.

Dans cette Lumière, Anna-Maria vit un grand châtiment venir sur le monde dans le futur, mais il sera précédé d’une grande bénédiction : L'Avertissement comme dernière chance de conversion. Voir la vidéo

Il est intéressant de noter que 300 ans avant la Bienheureuse Anna-Maria, la même révélation a été faite à Saint Edmund Campion (24/01/1540  01/12/1581) Jésuite anglais et martyr qui jusqu'à sa mort affirma cette même prophétie.

 

Il est important de savoir que l'Avertissement sera universel, c'est-à-dire que chacun sera directement touché par Dieu, où qu'il soit et quel qu'il soit, croyant ou non. Cette action divine a pour but de nous faire connaître surnaturellement l'état de notre âme, ainsi que de nous purifier et nous préparer à voir le Miracle. Le but de cet événement est bien évidemment notre Conversion.

 

Prenez ces messages au sérieux,

Notre Dame du Carmel de Garabandal

ne ment jamais, ni à sa messagère non plus !

 

Une certaine théologie moderne voudrait que la Miséricorde de Dieu nous fasse oublier Sa Justice. Il sem­ble bien que la réalité contredira cette théorie et lorsque la Sainte Vierge dit que « peu verront Dieu... ils sont si peu nombreux... » on n'y prête pas assez attention, mais c'est grave... très grave !

 

 

Encore l’Avertissement

 

Nous avons quitté l’année de la Miséricorde qui avait débuté le 8 décembre 2015, en la fête de l’Immaculée Conception et qui s’est terminée le 20 novembre 2016,  en la fête du Christ Roi. Cette année particulière n’était peut-être pas le fruit du hasard car n’oublions pas que le Saint Office connaît la date du Miracle et par conséquent aussi l’année de l’Avertissement, puisqu’il doit se produire durant les 12 mois qui précèdent le Miracle.

 

Si nous devons recourir à la miséricorde de Dieu tous les jours de notre vie, cette année particulière a été décrétée pour inciter l’humanité à se convertir et lui donner encore une dernière chance pour revenir à Dieu. Mais pour que cela puisse se faire, il faut qu’il se produise un événement suffisamment fort pour secouer le monde.

Une année de la Miséricorde non suivie par l’Avertissement n’aura que peu d’effet, à moins que son but n’ait été détourné à d’autres fins telles que la distribution de la communion aux couples divorcés remariés et aux homosexuels... par miséricorde !

 

Il se passe d’ailleurs des choses inquiétantes à Rome depuis quelque temps : Le 8 septembre 2015, Mitis Iudex Dominus Iesus (« Le Seigneur Jésus, juge clément ») et Mitis et misericors Iesus (« Jésus doux et miséricordieux »), sont les titres des deux lettres, qui modifient respectivement le code de droit canonique et le code des canons des Églises orientales, qui « assouplissent » les procédures pour les causes de nullité de mariage.

Dans le texte final « Amoris Laetitia » que François a publié, le 8 avril 2016, et qui une fois de plus est ambigu, on y lit, entre autres, une chose pour le moins surprenante à propos des divorcés non remariés : « Les personnes divorcées mais non remariées, qui sont souvent des témoins de la fidé­lité conjugale, (?) doivent être encouragées à trouver dans l’Eucharistie la nourriture qui les soutienne dans leur état. La communauté locale et les Pas­teurs doivent accompagner ces personnes avec sol­licitude. »

Il s’agit là de personnes divorcées et vivant en concubinage, car s’il était question de divorcés vivants seuls, il n’y aurait aucune raison qu’elles ne puissent pas communier si elles sont en état de grâce.

Idem pour les homosexuels qui ne pratiquent pas leur déviance.

Donc, dans ce texte, François pousse les concubins au sacrilège en les encourageant à communier !

 

Prions pour François, qui est miséricordieux (?), mais aveuglé par la Bête, il  n’a plus conscience de la gravité du péché mortel. Il ne voit plus que la miséricorde, mais il oublie que la miséricorde s’obtient seulement s’il y a repentir du péché mortel. Prions pour lui, car de nombreux prêtres vont aider des divorcés remariés à recevoir les sacrements, de l’eucharistie en particulier. Or personne n’est au dessus de Dieu, même pas le pape. Dieu nous a donné le commandement : « Tu ne commettras pas l’adultère ». Si les prêtres accordent les sacrements aux divorcés remariés qui ne vivent pas comme frères et sœurs, ils devront en rendre compte à Dieu au jour du jugement particulier de leur âme.

 

Beaucoup de prêtres n’hésitent d’ailleurs plus à distribuer l’eucharistie à n’importe qui et pour ne citer qu’un exemple récent, l’officiant de la messe du dimanche de Pâques 2016 à la paroisse Jean XXIII à Genève a invité les protestants qui croient en la présence de Jésus dans l'eucharistie (!), de venir communier !

 

Ce n’est pas seulement un sacrilège, mais c’est stupide car les protestant qui croient en la présence réelle de Notre-Seigneur dans hostie, deviennent catholique et on fini par se demander si la célébration de la messe par un tel prêtre, est encore valide ?

 

Et aussi cette annonce incroyable par le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, ainsi que par la Fédération luthérienne mondiale, de la « célébration » en Suède par le pape François du cinq centième anniversaire de la Réforme de Luther, le 31 octobre prochain, a provoqué une véritable onde de choc.

Comment justifier cette manière de fêter une révolte aussi durable contre l’Église et contre Rome par une cérémonie commune, au moyen d’une « Prière commune » catholico-luthérienne ? C’est le cardinal Kurt Koch, président du dit Conseil, qui s’y est risqué, le même cardinal qui jugeait la démarche impossible il y a moins de deux ans : « Nous ne pouvons pas célébrer un péché », disait-il même, en 2012, comme le rappelle le site hispanophone InfoCatolica.

 

Espérons que l’Avertissement annoncé à Garabandal se produise rapidement, pour remettre de l’ordre dans ce monde complètement déphasé, et aussi dans l’Église. Dieu le Père nous dit : « En tant que Père j'espère que cet ultime acte de miséricorde que sera mon Avertissement, serve à l’humanité pour qu’elle réfléchisse et revienne à Moi, parce que cela me fait mal et m’attriste de voir comment se perdent tant d’âmes. Soyez donc préparés, car votre passage par l’éternité approche ». (Enoc)

(Durant l’Avertissement nous serons momentanément hors du temps)

 

Ensuite, les événements qui ont déjà commencés par cette invasion massive et sauvage de l’Europe et aussi par cette guerre mondiale contre les islamistes, vont s’intensifier. En effet, les deux grandes puissances mondiale : la Russie surtout, et les USA, ainsi que d’autre pays européens sont déjà impliqués.

 

Prions Notre Dame du Rosaire qui, le 7 octobre 1571, accorda une victoire écrasante à la flotte chrétienne, représenté par la Sainte-Ligue, contre la flotte musulman turc.
Elle seule peut nous sortir de la situation dans laquelle nous nous trouvons, face à un ennemi invisible et des politiciens incapables.

 

Soyons donc vigilant durant cette année 2017, car il y a de fortes chances pour que l’Avertissement survienne vers la fin de cette année. Le Miracle se produira alors en avril ou mai 2018.

La Vierge avait dit que le Miracle coïnciderait avec un heureux événement dans l’Église, que les Églises séparées retrouveront l’unité. Or il se trouve qu’en 2017, (d’après le calendrier réel, nous sommes en 2023/2024) les Catholiques et les Orthodoxes célébreront Pâques le dimanche 16 avril, raison pour laquelle beaucoup penssaient que l’Avertissement et le Miracle se produiraient cette année.

Ils est vrai que si Catholiques et Orthodoxes décident enfin de célébrer définitivement Pâques le même jour, ce serait un événement important et qui conduirait, espérons-le, à la réunification de ces deux branches de l’Église séparées depuis 1054.

(La prochaine concordance de cette date commune ne serait que le 20 avril 2025 (d’après notre calendrier).

 

Mais n’oublions pas que 2017 est le centième anniversaire des apparitions de Fatima et vu l’importance de ces apparitions elles soient célébrées indépendamment de celles de Garabandal. Il est donc probable que l’Avertissement arrive en début 2018 et le Miracle, le plus grand de tous les temps, en avril ou mai 2018. Fatima, et Garabandal qui en est la suite se suivraient donc en toute logique.

Rappelons que L’Avertissement sera spectaculaire mais ne nous fera aucun mal directement, si nous sommes en état de grâce, parce que c'est un acte d'amour et de miséricorde venant de Dieu. Mais tous nos péchés nous seront montrés et cela nous rendra immensément tristes et honteux. D'autres seront tellement écœurés et choqués par la révélation de leurs péchés qu'ils mourront subitement sans pouvoir demander pardon.

 

Tous verront l'état de leur âme comme Dieu la voit : le bien qu'ils ont fait durant leur vie, la peine qu'ils ont infligée aux autres et ce qu'ils ont manqué de faire.

Ensuite, ceux qui auront profité de cet acte de miséricorde auront la possibilité de vivre une nouvelle vie, lorsqu’ils connaîtrons la pleine vérité. Pour les autres, le temps de la miséricorde se terminera avec l’Avertissement.

 

 

 

 

Retour