Les Amis de Garabandal

c/o Karlen - case postale 122

1211 Genève 19 - Suisse

E-mail : garabandal@bluewin.ch

www.lesamisdegarabandal.com

Accueil des Amis de Garabandal Suisse.

Historique et Messages.

Les Apparitions.

L'Avertissement... imminent ?.

Le Grand Miracle... imminent ?.

Le Châtiment.

L'Eglise et Garabandal.

Padre Pio et Garabandal.

Père Luis Andreu et Garabandal.

La consécration de la Russie.

Dévotions importantes.

Le Purgatoire.

Le Saint Scapulaire.

Histoire du Scapulaire.

L'Art de se confesser.

L'enfer existe, par l'Abbe Marcel Nault.

Voyage pour le Miracle.

Inscription pour le Miracle.

Organisateurs pour le voyage du Miracle.

Prophéties en attente.

Les trois Papes.

Fin des temps.

Joey Lomangino.

Qui est Bergoglio.

Le baiser de paix.

Le Feu sacré du tombeau du Christ.

Béatification de J-P II.

Les voyantes.

Itinéraire.

Liens.

Le Pape Jean-Paul 1er voulait-il consacrer la Russie

au Cœur Immaculé de Marie,

exactement comme la Très Sainte Vierge l’avait demandé ?

 

Le père Calliari a écrit que les apparitions de Fatima sont les événements les plus importants du 20ème siècle; plus important que la guerre de 14-18, plus important que la révolution russe, plus important que la guerre de 39-45, plus important que le concile, car elles annoncent le triomphe du Cœur Immaculé de Marie, qui sera évidemment aussi celui de Dieu, du Christ, de l’Église et d’une chrétienté au niveau planétaire. Par chrétienté on entend une époque ou tout le monde voit bien que Dieu existe et que l’Église Catholique est la seule vraie.

 

Dans le message de Fatima, trois choses sont toujours intimement liées : consécration de la Russie, conversion de la Russie, triomphe du Cœur Immaculé de Marie.

Mais le triomphe du Cœur Immaculé de Marie n’arrivera que par la conversion de la Russie et cette conversion n’arrivera que par la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.

 

Le Cardinal Cerregera, patriarche de Lisbonne, qui avait été professeur d’histoire à Coimbra, haut lieu des intellectuels du Portugal, disait que Fatima est l’Autel du monde. L’Autel est le lieu où se traitent avec Dieu les affaires de l’humanité. Une fois qu’on aura compris cela, on réalisera mieux l’importance de ces apparitions et l’acharnement qui pousse certains à s’opposer aux demandes de la Vierge, en ce qui concerne la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé, et aussi à la divulgation du véritable secret de Fatima que la Vierge avait demandé qu’il soit publié dès 1960, car, disait-Elle, à ce moment là ce serait plus claire. (Les dérives du concile Vatican II !)

 

Aux alentours de Pâques 1943, l’évêque de Leiria accompagné de l’Abbé Galamba, rendit visite à Lucie dans son couvent de Coimbra. Pendant que l’évêque s’entretenait avec la sœur supérieure, l’abbé Galamba parlait avec Sœur Lucie et au cours de cet entretien, il lui demanda si elle pouvait leur révéler le secret. Lucie dit que si Monseigneur le désirait elle pouvait le dévoiler. Mais le Monseigneur en question, déjà assez âgé, ne voulait pas se charger d’un tel fardeau. Cependant, sur l’insistance de l’Abbé Galamba, il accepta finalement que Lucie l’écrive sur un papier et qu’il soit mis dans une enveloppe fermée. L’Abbé Galamba aurait bien voulu connaître la teneur de ce secret, mais il avait beau essayer d’examiner cette petite enveloppe dans tous les sens et à contre jour... mais sans succès !

 

En mai 2000 le Vatican décide finalement de révéler ce secret, mais très vite on se rend compte qu’il s’agit d’un faux, ce qui est confirmé par une compagnie d’expertise légale américaine spécialisée en contrefaçons d’écritures, Speckin Forensic Laboratorie, qui confirme que ce document n’est pas comparable avec l’écriture de Sœur Lucie.

 

Vidéo sur la vraie et fausse Soeur Lucie

 

Vous trouverez sur Internet de nombreux sites sur ce sujet.

 

Pour ce qui est de la consécration de la Russie, il est navrant de constater que l’on a traversé tout le 20ème siècle et une partie du 21ème sans qu’aucun pape n’aie accédé à la demande de la Vierge, du moins pas comme Elle l’avait demandé. Pourtant, il n’y a aucune raison à cela : Fatima a été reconnu par l’Église, la crédibilité de Sœur Lucie bien établie et comme elle était encore en vie et accessible pour toutes les précisions nécessaires, puisqu’elle n’est décédée que le 13 février 2005, il n’était pas nécessaire de consulter des piles de documents pour savoir comment procéder à cette consécration.

 

Alors voyons un peu en quoi consiste cette consécration. Le 13 juin 1929, Notre Dame est apparue à Lucie à Tuy en Espagne pour lui dire : «Le moment est venu où Dieu demande au Saint Père, en union avec tous les Évêques du monde, de faire la Consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé, promettant de sauver le monde par ce moyen».

 

Tout ce que le pape devait faire, et doit faire encore, car cette consécration n’a toujours pas été faite ! c’est de contacter les évêques du monde entier pour leur demander que tel jour, à telle heure, d’où qu’ils se trouvent, ils s’unissent à lui pour consacrer la Russie au Cœur immaculé de Marie.

 

Après avoir miraculeusement survécu à l’attentat du 13 mai 1981, Jean-Paul II aurait dû comprendre que la Très Sainte Vierge essayait certainement de lui rappeler sa demande à propos de la consécration de la Russie.

 

Le 25 mars 1984, J-P II a fait quelque chose dans ce sens, il a lu un texte d’une page où une sorte de consécration a été formulée, et où il est question du monde… des hommes… de l’humanité… mais malheureusement, la Russie n’y est pas mentionnée une seule fois  !!!

 

Et pourtant, le monde se trouve dans un cahot sans précédent, économique, guerres qui menacent un peu partout : Israël, Palestine, Iran, Pakistan, Chine, Corée du Nord, USA.

 

Un seul homme détient la clef de la paix dans le monde entre ses mains : LE PAPE ! Si seulement il voulait bien accéder à la demande de La Vierge, ce ne serait peut-être pas encore trop tard, car notre Sainte Mère avait dit que la consécration se ferait, mais qu’il serait bien tard !

Et il pourrait aussi profiter de l’occasion pour proclamer le dernier dogme: Marie Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâce, Avocate.

 

Pie XI était le premier pape qui aurait dû faire cette consécration… mais il ne l’a pas faite ; il aurait même dit : « Si la Vierge veut quelque chose, Elle n’a qu’à me le demander à moi ! »

 

«Promettant de sauver le monde par ce moyen». Cet incroyable orgueil, aura coûté la vie à des centaines de millions de personnes ! La guerre 39-45, entre autre, aurait pu être évitée, la Russie n’aurait pas propagé le communisme et ses erreurs à travers le monde, il n’y aurait plus toutes ces guerres qui continuellement mettent à feu et à sang notre pauvre planète, sans compter l’assassinat de plus de deux milliards d’enfant à naître !

 

Depuis lors, tous les papes, partagent cette lourde responsabilité car aucun ne s’est conformé à la demande expresse de la Vierge.

Certain prétendent que grâce à la consécration formulée le 25 mars 1984 par J-P II, la Russie s’est convertie et que le mur de Berlin est tombé. Ce n’est pas le cas et ci-dessous nous publions un texte du Centre de Fatima qui explique très bien ce que doit être cette consécration et pourquoi il n’y a pas eu de conversion de la Russie.

 

Un seul pape aurait osé et voulu accomplir la demande de Notre-Dame de Fatima, il s’agissait de Jean-Paul 1er,  le «Pape du sourire», un sourire héroïque et illuminé par le Christ. C’est du moins ce que laisse entendre certaines sources : « Si je vis, je retournerai à Fatima pour consacrer le monde et particulièrement les peuples de la Russie à la Sainte Vierge ».

Il voulait accéder à la demande de Notre-Dame de Fatima, dans un acte d’obéissance et d’amour filial envers son Cœur Immaculé, selon les indications qu’Elle a données à Sœur Lucie. Il voulait le faire, humblement, exactement comme Elle l’avait demandé, et pour la seule raison qu’Elle le voulait ainsi.

 

Alors pourquoi cette demande de la consécration de la Russie n’a-t-elle jamais été exaucée ? Il n’y a qu’une explication plausible à cela et elle donnée par la Vierge Elle-même dans une partie de son message donné le 13 octobre 1917 à Fatima où elle dit:

«L’ordre ne règne plus nulle part. Même aux postes les plus élevés, c’est Satan qui gouverne et décide de la marche des affaires. Il saura même s’introduire jusqu’aux plus hauts sommets de l’Église .»

 

A la Salette, en 1846 la Vierge avait déjà dit :

«Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu (prêtres, évêques…) ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences; ils sont devenu ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr.»

 

Et à Garabandal le 18 juin 1965 :

«Les cardinaux, évêques et prêtres marchent nombreux sur le chemin de la perdition et avec eux entraînent les âmes.»

«A l'Eucharistie, on donne sans cesse moins d'importance. Vous devez faire des efforts pour éviter la colère de Dieu qui pèse sur vous.»

 

Effectivement, les prêtres incitent les fidèles à recevoir la Communion, debout, dans la main ; souvent elle est distribuée par des laïcs et sans distinction aux protestants, musulmans, etc. Il devient ainsi très facile d’obtenir des Hosties Consacrées pour des messes noires.

 

«Si je vis....» disait Jean-Paul 1er à Don Pattaro, comme s’il était averti qu’il ne vivrait pas. Sa mort est donc une véritable tragédie ! En 33 jours de règne il a été confronté à un grand nombre de scandales au Vatican, et probablement à la survie du Pape Paul VI qui lui aurait été révélé par le cardinal Villot, secrétaire d’État de Paul VI. Comme cela aurait fait de lui un anti-pape il a voulu révéler cette usurpation et se retirer.

 

Il circule en effet une hypothèse selon laquelle Paul VI serait toujours en vie. Mais ceci n’est pas le but de ce texte, il y a suffisamment de sites qui en parlent, et propager cette rumeur pourrait être un coup du démon pour faire douter de l’Église et de sa hiérarchie.

 

Cependant, force est de constater qu’à la lumière de certains messages, notamment de la Salette, Fatima, Bayside, San-Damiano, lors d’exorcismes en Suisse, il est question de cette survie et d’un sosie du Pape Paul Vl, apparaissant sporadiquement à partir de 1972, et de façon quasi permanente à partir de 1975. Ces révélation parlent aussi de l’effroyable crise que traverse l’Église actuellement, crise qui faisait l’objet du véritable troisième secret de Fatima, et qui a été falsifié pour cette raison.

En tous les cas, il est fort probable que le Pape Paul VI était toujours en vie lors de l’élection de Jean-Paul 1er et J-P II.

 

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez commander le livre: « L’Affaire Paul VI » (collection L.I.E.S.I. à commander auprès des Éditions DE LA CROIX, BP 18, 35430 Châteauneuf

 

Bref, il règne une certaine confusion à ce sujet ainsi qu’à la comptabilité des derniers papes, Benoît XVI étant, selon le calendrier de Saint Malachie, le 111ème et avant dernier Pape, le dernier et 112ème Pape devant être Pierre Le Romain.

 

Pour cette raison, j’ouvre ici une parenthèse pour vous parler d’une voyante Irlandaise, Maria de la Divine Providence, qui publie depuis 2010 des messages qu’elle recevrait de Notre Seigneur et de la Vierge Marie, messages que je soumets à votre discernement, car si la plupart des messages sont très beaux et instructifs, certains semblent faux ou pour le moins blizzards. C’est donc le moment ou jamais d’agir comme Sainte Thérèse d’Avila le faisait en pareil cas : Elle disait : « Si quelque chose vient du démon, prenez ce qui est bon et laissez le reste, ainsi il sera bien attrapé ! »

 

Beaucoup de ces messages se rapportent à l’Avertissement et aux événements sur le point d’arriver. Les extraits que vous trouverez ci-dessous, parlent de Benoît XVI, 111ème  Pape, ainsi que de Pierre Le Romain, 112ème et dernier Pape.

Ils sont publiés sur le site : « The Warning » dont vous trouverez deux extraits ci-dessous, ainsi que les liens vers ce site en anglais ou de sa très bonne traduction en français.

 

Message de La Très Sainte Vierge, le 20 mars 2012 : Mon enfant, tout semble tranquille, comme le calme avant la tempête, car l’Église Catholique sera bientôt plongée dans la crise.

J’appelle tous Mes enfants où qu’ils soient à prier pour le Pape Benoît XVI, en danger d’être exilé de Rome.

Lui, le très Saint Vicaire de l’Église Catholique, est haï par beaucoup, de tous côtés à l’intérieur du Vatican.

Un complot diabolique, planifié depuis plus d’un an, sera bientôt visible dans le monde entier.

Priez, priez, priez pour tous les Saints Serviteurs de Dieu dans l’Église Catholique qui seront persécutés à cause de la grande division dans l’Église, qui se dévoilera sous peu.

Le monde entier sera témoin de ce grand schisme, mais celui-ci ne sera pas reconnu comme tel, immédiatement.

Le faux pape attend pour se faire connaître au monde.

Les enfants, ne soyez pas dupes car il ne sera pas de Dieu.

Les clés de Rome ont été rendues à Mon Père, Dieu le très Haut, qui gouvernera du haut des Cieux.

 

Message du 12 avril 2012 : Mon Pape bien-aimé Benoît XVI est le dernier vrai Pape sur cette terre.

Pierre Le Romain, c'est Mon Pierre, l'Apôtre originel, qui dirigera Mon Église du haut des Cieux sous le commandement de Mon Père Éternel. Puis, lorsque Je viendrai pour régner, lors de mon Second Avènement, c'est lui aussi qui dirigera tous les enfants de Dieu lorsque toutes les religions deviendront une Église Sainte, Catholique et Apostolique. Je ne dis que la vérité Ma fille. (en vérité, en vérité je vous le dis...)

On pourrait envisager le fait que ces propos viennent du démon pour dénigrer le prochain pape, même s’il devait être un bon pape. Mais en fait, ceci rejoint ce que la Vierge avait dit à Conchita, à Garabandal, le jour de la mort de Jean XXIII : il n’y aura plus que trois Pape, puis viendra la fin de temps.

Il y a eu Paul VI, Jean-Paul 1er,  et Jean-Paul II. Benoît XVI serait donc le dernier vrai Pape, et durant son pontificat devraient se réaliser tous les événements de la fin des temps.

12 Questions fréquemment posées sur la
Consécration de la RUSSIE au
Cœur Immaculé de Marie

 

1 Question - Qu’est ce qu’une «Consécration» ?

 

Réponse : C’est une cérémonie par laquelle une personne, un groupe de personnes, ou une chose est mise à part comme sacrée et vouée au service de Dieu ou d’un autre but sacré.

 

2 Question - Que faut-il entendre par «la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie»?

 

Réponse: A Fatima, le 13 Juillet 1917, Notre Dame a dit à Sœur Lucie que «Dieu est sur le point de punir le monde à cause de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions de l’Église et du Saint Père. Pour empêcher cela. Je viendrai demander les Communions réparatrices et la Consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé. A la fin, Mon Cœur Immaculé triomphera Le Saint Père Me consacrera la Russie qui se convertira, et une période de paix sera accordée au monde».

La requête de Notre Dame est très simple : La Russie source de tant de mal au 20ème siècle, - doit être mise à part et rendue sacrée par sa consécration à la Mère de Dieu.

 

3 Question - Pourquoi faut-il consacrer la Russie en particulier ?

 

Réponse: Parce que Dieu le veut. Comme Notre Dame l’a dit à Sœur Lucie à Fatima,

«La Russie sera l’instrument du châtiment choisi par le Ciel pour punir le monde entier si, auparavant, nous n’obtenons pas la conversion de cette pauvre nation».

Et comme Sœur Lucie l’a révélé dans ses mémoires et lettres publiées, Notre Seigneur Lui-même lui a confié qu’Il ne convertirait pas la Russie sans que soit faite la Consécration, «Parce que Je veux que Mon Église tout entière reconnaisse cette consécration comme un triomphe du Cœur Immaculé de Marie, de sorte qu’ensuite, elle puisse étendre son culte et mettre la dévotion à ce Cœur Immaculé à côté de la dévotion à Mon Sacré Cœur».

Sœur Lucie a expliqué que, parce que la Russie est un territoire bien défini, la conversion de la Russie, après sa Consécration au Cœur Immaculé de Marie, serait une preuve indéniable que sa conversion résulte de la Consécration et de rien d’autre. L’établissement de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie dans le monde entier serait ainsi confirmé par Dieu Lui-même de la manière la plus spectaculaire.

 

4 Question - Et que se passera-t-il si la Consécration de la Russie ne se fait pas ?

Réponse : A Fatima Notre Dame a prévenu que si la Consécration ne se faisait pas comme Elle l’a demandé, alors «la Russie répandra ses erreurs dans le monde entier, suscitant guerres et persécutions contre l’Église. Les bons seront martyrisés, le Saint Père aura beaucoup à souffrir et différentes nations seront anéanties».

Par la même preuve, la conversion miraculeuse de la Russie après sa consécration par le Pape et les Évêques, et la paix qui en résultera dans le monde, seront le signe de la puissance de la grâce de Dieu agissant par les ministres de Son Église et l’intercession du Cœur Immaculé de Marie.

 

5 Question - Comment cette consécration est-elle supposée s’accomplir très exactement ?

 

Réponse : Fidèle à Sa parole à Fatima, Notre Dame est apparue à Lucie à Tuy en Espagne le 13 juin 1929 pour dire : «Le moment est venu où Dieu demande au Saint Père, en union avec tous les Évêques du monde, de faire la Consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé, promettant de sauver le monde par ce moyen». L’expression «par ce moyen» est décisive, parce qu’elle signifie que la consécration n’est pas seulement un symbole de la future conversion de la Russie, mais le moyen même de son accomplissement. Donc, sans l’acte de consécration, il n’y aura pas de conversion de la Russie, et sans la conversion de la Russie, les erreurs de la Russie continueront d’infester le monde, entraînant la persécution de l’Église, le martyre des bons, les souffrances du Saint Père, et, finalement, l’anéantissement des nations prédit à Fatima.

Au cours des décennies suivantes, Sœur Lucie a expliqué à maintes reprises que l’acte de consécration requiert que le Pape «choisisse une date à laquelle Sa Sainteté ordonne aux Évêques du monde entier de faire, chacun dans sa propre cathédrale, et en même temps que le Pape, une cérémonie solennelle et publique de Réparation et la Consécration de la Russie...»

 

6 Question - Mais Fatima, n’est ce pas une apparition privée à laquelle aucun Catholique n’est tenu de croire ?

 

Réponse: Bien loin de là. Les apparitions de Fatima furent confirmées par un miracle public attesté par, au moins 70’000 à 100’000 témoins - le Miracle du Soleil -. Le Pape Jean Paul II lui-même a déclaré à Fatima en 1982 que le Message de Fatima «impose une obligation à l’Église», et il a publiquement attribué à Notre Dame de Fatima de l’avoir arraché à la mort au cours de la tentative d’assassinat du 13 mai 1981 -anniversaire même de Notre Dame de Fatima.

En fait, le Pape lui-même a deux fois tenté d’accomplir la consécration (le 13 mai 1982 et le 25 mars 1984 ) bien que la Russie n’y fût mentionnée en aucune des circonstances, et sans la participation des Évêques du monde entier.

Ces tentatives montrent que le Pape lui-même reconnaît l’obligation de consacrer la Russie, même s’il n’a pas encore pu accomplir une consécration selon la manière spécifiée par Notre Dame : une cérémonie publique solennelle, mentionnant spécialement la Russie et impliquant tous les Évêques du monde. Cependant Notre Dame Elle-même nous a promis que cet événement se produira finalement, mais qu’il serait bien tard !

 

7 Question - Le Pape a-t-il réussi à faire la Consécration de la Russie en 1984 ?

Réponse: Non. Selon la déclaration de Sœur Lucie elle-même dans une interview de septembre 1985, la consécration tentée le 25 mars 1984 n’a pas satisfait aux requêtes de Notre Dame, parce qu’il n’y avait ni participation des Évêques, ni mention de la Russie». Consacrant le monde en général, à cette date sans mentionner la Russie, le Saint Père lui-même a reconnu en présence de dizaines de milliers de témoins, aussi bien pendant qu’après la cérémonie : le peuple russe «attend encore d’être consacré et confié par nous». Le lendemain, ces déclarations furent rapportées dans le journal même du Pape l’Osservatore Romano et la publication des Évêques d’Italie l’Avvenire.

 

8 Question - La consécration du monde par le Pape en 1984 ne suffisait-elle pas pour accomplir la requête de Notre Dame ?

 

Réponse: Non. Toute sa vie depuis les Apparitions de Fatima, Sœur Lucie a répété avec insistance que la Russie doit être spécifiquement citée.

Par exemple, dans un entretien de 1978 avec son confident le Père Umberto Pasquale, et dans une lettre au Père Pasquale en 1980, la question fut posée à Lucie : «Notre Dame ne vous a-t-elle jamais parlé de la Consécration du monde ?»

Pendant l’entretien, Sœur Lucie a répondu: «Non, Père Umberto ! Jamais ! À la Cova da Iria en 1917, Notre Dame a promis : «Je viendrai demander la consécration de la Russie....» En 1929 à Tuy, comme Elle l’avait promis, Notre Dame est venue me dire que le moment était venu de solliciter du Saint Père la consécration de ce pays»

Et dans la lettre de 1980 (datée du 13 avril de cette année là), Sœur Lucie a confirmé ce qu’elle avait dit lors de l’entretien, déclarant de sa propre main que «Notre Dame de Fatima, dans Sa requête, n’a mentionné que la Consécration de la Russie». L’entretien de 1978 ainsi que la lettre de 1980 (photocopiée) furent publiés le 12 mai 1982 dans l’édition italienne de l’Osservatore Romano.

Le sens commun ne nous dit-il pas que, si Notre Dame de Fatima a requis la Consécration de la Russie, la Russie doit, au moins être mentionnée dans l’acte de consécration ? On pourrait aussi raisonnablement se demander pour quelle raison on ne peut prononcer le simple mot - Russie - dans l’acte de consécration de la Russie. Aucune explication n’a jamais été donnée sur cette mystérieuse omission dans les tentatives de consécration de 1982 et 1984.

 

9 Question - «La chute du communisme», après la cérémonie de la consécration de 1984, ne montre-t-elle pas que la consécration a dû être efficace, même sans la mention de la Russie ?

 

Réponse: Difficilement. En 1997, la Russie a mis en œuvre une législation discriminatoire contre l’Église Catholique et en faveur de l’Église orthodoxe russe, du judaïsme, de l’islam et du bouddhisme. On exige des paroisses Catholiques un «enregistrement» annuel qui peut être révoqué à volonté par n’importe quel bureaucrate local, tandis qu’on donne aux prêtres et aux religieuses des visas de trois mois seulement qui ne peuvent être renouvelés. Le Vatican a condamné la nouvelle loi comme grand recul de l’Église en Russie.

Pour toute la Russie aujourd’hui, on compte 300 000 Catholiques, moins qu’en 1917, la même année où Notre Dame est venue à Fatima et a promis la conversion finale de la Russie, qui reste encore à se réaliser. La révolution russe, exportée sous diverses formes dans d’autres nations, confirme la prophétie de Notre Dame au sujet de la diffusion des erreurs de la Russie à travers le monde. Aujourd’hui les musulmans dépassent dix fois les Catholiques en Russie. A comparer avec le vrai miracle de conversion qui survint après l’apparition de Notre Dame de Guadalupe au Mexique au 16ème siècle : en 9 ans quelque 9 millions d’Aztèques se détournèrent du culte de Satan et du sacrifice humain, se convertirent et reçurent le baptême catholique. Cependant, en Russie aujourd’hui, plus de 14 ans après la «prétendue consécration» de 1984, nous voyons tout juste un goutte à goutte de convertis et moins de Catholiques russes dans l’ensemble qu’il y a 80 ans !

Même le patriarche orthodoxe de Russie, Alexis II, a publiquement reconnu, le 24 décembre 1998, que depuis la prétendue «chute du communisme» en Russie, la culture Chrétienne est «non seulement en train de se reléguer à l’arrière plan et aux oubliettes mais de se couvrir de railleries et de ridicule... comme quelque chose d’aboli et de superflu».

Alexis a dénoncé aussi «la montée du néo-paganisme... des sectes totalitaires, des sorciers de magie noire, d’astrologues et d’occultistes dans la Russie «postcommuniste».

Entre temps, Boris Yeltsin a été obligé de céder le pouvoir au parlement russe dominé par les communistes et son nouveau premier ministre, l’ancien chef du K.G.B. redouté, a placé des communistes au contrôle de toute l’économie russe, effectuant ce que même le libéral New-York Times a nommé une «dérive vers la gauche» et un retour au gouvernement de style soviétique.

Le plus évocateur de tout : depuis la «consécration» de 1984, plus d’un milliard d’enfants de par le monde ont été assassinés dans le sein de leur mère - y compris en Russie - d’où est parti l’avortement légalisé. (statistiques O.N.U. 1999)

La guerre contre les enfants à naître est la plus grande guerre de l’histoire du monde. Pour toute personne de bon sens, il devrait être évident que la période de paix promise par Notre Dame, si la consécration de la Russie se faisait correctement, est encore à venir.

Tout simplement, la conversion de la Russie promise par Notre Dame de Fatima ne s’est pas réalisée, ce qui veut seulement dire que la consécration n’a pas été faite, car les promesses de Notre Dame ne peuvent être fausses.

 

10 Question - De toute façon, n’est-il pas trop tard puisque les erreurs de la Russie se sont déjà répandues dans le monde entier.

 

Réponse: Non. Comme Notre Seigneur Lui-même l’a confié à Sœur Lucie à Rianjo en août 1931 : «Ils n’ont pas voulu tenir compte de Ma requête ! ...Comme le Roi de France, ils s’en repentiront et ils le feront, mais ce sera tard. La Russie aura déjà répandu ses erreurs dans le monde...»

Donc, la consécration se fera finalement et, comme Notre Dame l’a promis à Fatima, «A la fin, Mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint Père Me consacrera la Russie qui se convertira et une période de paix sera donnée à l’humanité». Notre-Seigneur a confié à Sœur Lucie, au sujet de la consécration : «Il n’est jamais trop tard pour avoir recours à Jésus et Marie».

 

11 Question - Quelle est l’urgence de la consécration maintenant ?

 

Réponse: Comme à Fatima, Notre Dame nous a prévenus : «Si les requêtes ne sont pas accomplies, la Russie étendra ses erreurs dans le monde entier, suscitant guerres et persécutions contre l’Église. Les bons seront martyrisés, le Saint Père aura beaucoup à souffrir et plusieurs nations seront anéanties».

Nous avons encore à être témoins de l’anéantissement des nations prédit à Fatima. Faut-il attendre qu’il se produise pour faire en définitive, exactement ce que Notre Dame nous a commandé au nom de Dieu ? Vu l’accélération du déclin de la moralité et de la désintégration de l’ordre social dans le monde, la simple prudence devrait nous dire que nous ne pouvons retarder même d’un instant la consécration de la Russie, et de la seule Russie, au Cœur Immaculé de Marie.

 

12 Question - Mais si le Pape a le sentiment d’avoir fait la Consécration, quel droit a-t-on de le questionner ?

 

Réponse: Le Pape n’a jamais déclaré publiquement à tous les membres de l’Église qu’il a accompli la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Au contraire, les paroles du Pape, citées dans l’Osservatore Romano, démontrent bien qu’il sait que la Consécration reste à faire. Par conséquent, les fidèles ont tous les droits d’adresser une pétition à leur Pape pour la Consécration définitive de la Russie. En effet, le droit d’origine divine pour les fidèles d’exprimer une pétition au Souverain Pontife sur des points qui affectent le bien de l’Église, a été infailliblement défini comme doctrine Catholique par deux conciles œcuméniques : Vatican I (1870) et le second concile de Lyon (1274), et garanti également par l’actuel Code de Droit Canon (Canon 212).

Le bien de l’Église et la sécurité du monde entier exige la certitude absolue sur l’exécution des requêtes de Notre Dame. L’affaire ne sera réglée que lorsque la consécration définitive sera accomplie ou lorsque le Pape déclarera, sous une forme officielle d’engagement pour toute l’Église, qu’il a déjà fait la consécration d’une manière suffisante pour satisfaire les requêtes de Notre Dame. Ni l’un ni l’autre n’a eu lieu.

Donc cette affaire demeure ouverte à la libre discussion et aux pétitions des fidèles qui ont parfaitement le droit d’aborder un sujet d’une importance si évidente pour l’Église et le monde.

 

Le Centre de Fatima

 

Retour