Les Amis de Garabandal

c/o Karlen - case postale 122

1211 Genève 19 - Suisse

E-mail : garabandal@bluewin.ch

www.lesamisdegarabandal.com

Accueil des Amis de Garabandal Suisse.

Historique et Messages.

Les Apparitions.

L'Avertissement... imminent ?.

Le Grand Miracle... imminent ?.

Le Châtiment.

L'Eglise et Garabandal.

Padre Pio et Garabandal.

Père Luis Andreu et Garabandal.

La consécration de la Russie.

Dévotions importantes.

Le Purgatoire.

Le Saint Scapulaire.

Histoire du Scapulaire.

L'Art de se confesser.

L'enfer existe, par l'Abbe Marcel Nault.

Voyage pour le Miracle.

Inscription pour le Miracle.

Organisateurs pour le voyage du Miracle.

Prophéties en attente.

Les trois Papes.

Fin des temps.

Joey Lomangino.

Qui est Bergoglio.

Le baiser de paix.

Le Feu sacré du tombeau du Christ.

Béatification de J-P II.

Les voyantes.

Itinéraire.

Liens.

IL NE RESTE PLUS QUE TROIS PAPES

 

 

Beaucoup de garabandalistes commencent à se poser des questions au sujet de ce qu’avait dit Conchita à propos des trois papes qui devaient régner avant la Fin des Temps. C’est une interrogation tout à fait légitime dans la mesure où nous en sommes au cinquième !

 

La Vierge avait averti que peu avant le Grand Miracle, il se produira un événement qui fera que beaucoup ne croiront plus à Garabandal et que cela n’aura rien à voir avec le fait que le Miracle tarde à venir.

Cela pourrait concerner la polémique au sujet de la prophétie des trois papes, mais en fait il s’agit surtout de la mort, le 18 juin 2014, de Joey Lomangino, l’aveugle qui devait recevoir des yeux neufs le jour du Miracle, qui provoque une incertitude pour certains en ce qui concerne les événements de Garabandal  ?

 

Mais en ce qui concerne les trois papes, essayons de comprendre ce qui se passe de façon objective et ne pas détourner le sens de ces prophéties à notre convenance. Il ne faut pas non plus modifier le sens des mots. Par exemple, comme nous le verrons plus bas, si, selon Conchita, La Vierge a dit qu’il n’y aurait plus que trois papes et qu’après viendrait la Fin des Temps, il faut prendre ça de façon littérale. La Vierge parle certainement bien le français et en l’occurrence l’espagnol aussi, Elle sait « qu’après » est un adverbe qui marque la postériorité dans le temps, l’espace, la hiérarchie ou l'expression d'une suite. Dans le cas présent cela veut dire que juste après ces trois papes, viendrait la Fin des Temps et non pas dans dix ou vingt ans.

Comment va s’échelonner cette Fin des Temps, ça on ne le sait pas exactement, sinon qu’elle débutera avec la venue du faux prophète, de l’antéchrist, de l’Avertissement, le Miracle, le Châtiment et finalement la venue de Jésus dans la gloire, la Terre Nouvelle et les Cieux Nouveau.    

 

Voici les déclarations de Conchita à ce sujet, elles sont très claires comme vous le constaterez par les dialogues ci-dessous.

 

Le 3 juin 1963, la nouvelle de la mort de Jean XXIII se répandit rapidement et les cloches de l’église de San Sebastián de Garabandal sonnèrent le glas.

 

Ce fut alors que d'un ton calme, Conchita dit à sa mère et à d’autres personnes par la suite :

· « Maintenant, il n'y aura plus que trois papes ».

· « Mais d'où tiens-tu cela ? »

· « Je ne le tiens de nulle part, c'est la Vierge qui me l'a dit. »

· « Alors, c'est la fin du monde qui arrive ? »

· « La Vierge n'a pas parlé de « fin du monde » mais de « Fin des Temps ».

· « Et quelle différence y a-t-il ? »

· « Je ne sais pas ; je sais seulement qu'Elle a dit qu'après ce pape il n'y en aurait plus que trois : après viendrait la fin des temps ».

 

La Vierge a probablement parlé de cela en plusieurs occasions ; on sait qu'Elle en a parlé le matin du 20 décembre 1962 durant une extase de Conchita.  C’est aussi confirmé dans une lettre écrite par Maximina, la mère de Conchita, le jour même à la famille Pifarré, dans laquelle on lit : « Aujourd'hui Conchita a dit qu'il n'y aura plus que trois papes... »

 

Cela rectifie aussi ce qu’avait dit le célèbre auteur Mercedes Salisachs à Conchita, que selon la prophétie de Malachie, il n'y avait plus que deux papes à venir. La fillette qui n'avait pas très bien compris interrogea la Vierge. Celle-ci confirma que trois papes et non deux restaient à venir. Après eux, on atteindrait la « Fin des Temps ».

 

Cette annonce prophétique n'a jamais été démentie une seule fois par Conchita ; au contraire, elle l'a répétée par écrit et oralement, aussi souvent que cela a été nécessaire et l’a encore confirmé une fois de plus, fin 2014.

 

Il s’agit donc bien de trois papes et non pas de cinq ou six ; ce texte est clair, net et précis. Après Jean XXIII, il y a eu Paul VI, Jean-Paul 1er qui malgré son court pontificat de 33 jours, avant d’être assassiné, était tout de même Pape et en aurait certainement été un excellent d’après le peu que l’on a pu constater.

 

Jean-Paul II est donc le troisième et dernier pape avant la Fin des Temps et juste après vient Benoît XVI, celui qui durant son pontificat verra le début de la Fin des Temps.

 

Selon les prophéties de Saint Malachie, qui à ce jour sont vérifiées exactes, Benoît XVI, « de la gloire de l’olivier » est le 111ème et avant-dernier Pape, le dernier étant Pierre le Romain. D’après certaines révélations privées, il serait toujours le Pape légitime.

 

Par ailleurs, le moine bénédictin Arnold Wion prétend avoir découvert en 1590 une prophétie qu'il attribue à saint Malachie et est censée désigner les prochains souverains pontifes. Il l'apporte aux cardinaux lors du conclave d'octobre 1590 et la fait publier pour la première fois en 1595 dans un document de cinq pages.

Il semblerait donc, d’après ce document, qu’il pourrait y avoir un pape supplémentaire, car Saint Malachie aurait rajouté oralement une devise qui donnerait, entre « De Gloria Olivae » et « Petrus Romanus », la devise de « Caput nigrum », tête noire. Or le titre de « noir » ne veut pas dire africain, mais renvoie au pape noir, en l’occurrence le Maître Général des Jésuites. La prophétie peut donc est comprise comme l'élection d’un Pape jésuite, ce qui est le cas du pape François, et ce qui ferait de lui, François, avec la devise Caput Nigrum le 112ème pape, le 113ème  et dernier pape étant Pierre Le Romain.

Chose surprenante c’est que lors d’une séance d’exorcisme on posa cette question à Satan par l’intermédiaire de la possédée, Sophia Walder :
-
« Combien de papes succéderont à Léon XIII ? »
- « Neuf, et après eux je régnerai ! »
Benoît XVI est donc le neuvième et comme ce texte a été publié en 1892, il n’y a pas de falsification possible.

 

Alors que s’est-il passé d’important sous le pontificat de Benoît XVI ? Eh bien ! chose extrêmement rare, il a donné sa démission, ou plus probablement il s’est fait démissionner avec toute la finesse de la diplomatie vaticane.

C’est vrai, il est âgé et fatigué, mais en allégeant son programme, en supprimant certains déplacements, comme pour les JMJ par exemple, et s’il avait été mieux soutenu, il aurait certainement pu terminer son pontificat ; J-P II était en bien plus piteux état que lui à la fin de son pontificat. Non, il fallait l’évincer pour mettre à sa place un pape adapté à notre époque... et aux événements à venir.

 

Après ses déclarations surprenantes sur l’homosexualité et à propos des non croyants qui pourront être sauvé s’ils agissent selon leur conscience, François a fait parvenir aux conférences épiscopales du monde entier un questionnaire préparatoire au Synode sur la famille consacré aux défis de la pastorale familiale portant par exemple sur les couples divorcés qui ne peuvent pas avoir accès aux sacrements ; un allègement de la pratique canonique pour reconnaître la déclaration de nullité du mariage ; la doctrine de l’Église en matière de contraception ; le mariage homosexuel, etc...

 

Ce Synode s’est donc déroulé du 5 au 19 octobre 2014 et comme ses réformes et celles des cardinaux progressistes n’ont pas aboutis, François a dit cette chose surprenante : « Dieu n’a pas peur de la nouveauté !? » Étant donné que ce synode était particulièrement centré sur la position de l’Église envers les divorcés remariés et les homosexuels, on peut commencer à se poser des questions, d’autant plus que François a dit que pour le Synode d’octobre 2015, c’est lui seul qui prendrait les décisions.

Allons-nous vers la reconnaissance du mariage civil et des homosexuels ? L’Église se serait-elle trompé depuis le Concile de Trente ? Apparemment non puisque le sujet avait déjà été traité, entre autre dans 1 Corinthiens 6:9 et Romain 1 : 26.

Soyons donc attentif pour ce qui va se passer au Vatican durant le Synode du 4 au 25 octobre 2015. Et aussi lors du voyage de François aux USA du 22 au 27 septembre 2015 !

 

Il semble donc que nous soyons entrés de plain-pied dans les événements de la Fin des Temps liés à ce pontificat et cela rejoint les messages de Fátima et la Salette, tous deux reconnus par l’Église,  dont voici un extrait :

 

Fatima : « […] L'ordre ne règne plus nulle part. Même aux postes les plus élevés, c'est Satan qui gouverne et décide de la marche des affaires. Il saura même s'introduire jusqu'aux plus hauts sommets de l'Église ». « […] Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'antéchrist ».

 

La Salette : […] Le Vicaire de mon Fils aura beaucoup à souffrir, parce que pour un temps, l’Église sera livrée à de grandes persécutions : ce sera le temps des Ténèbres ; l’Église aura une crise affreuse. La Sainte foi de Dieu étant oubliée, chaque individu voudra se guider par lui-même et être supérieur à ses semblables. On abolira les pouvoirs civils et ecclésiastiques, tout ordre et toute justice seront foulés aux pieds ; on ne verra qu’homicide, haine, jalousie, mensonge et discorde, sans amour pour la patrie ni pour la famille.

Le Saint Père (Benoît XVI), souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu’à la fin pour recevoir son sacrifice. (Voir le message du 06/01/2014)

 

Garabandal : « […] Les cardinaux, évêques et prêtres, marchent nombreux sur le chemin de la perdition et avec eux entraînent les âmes. »

 

Prions pour l’Église et restons fidèles à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. S’il nous arrive d’avoir des doutes à propos de certaines déclarations des voyantes de Garabandal, n’oublions pas que le Père Luis Andreu, qui était un prêtre jésuite supérieurement intelligent, a vu le Miracle. Saint Padre Pio était aussi favorable à ces apparitions et aurait également vu le Miracle par anticipation avant de mourir.

 

Ces nombreuses années d’attente, pour la venue de l’Avertissement et du Miracle, ont mis notre patience à rude épreuve, mais il y a de fortes chance pour qu’elle soit bientôt récompensée, car tous ces événements vont certainement se dérouler avant 2018.

 

Soit dit en passant, les astronomes ont essayé de déterminer quelle était la configuration céleste au moment des Rois Mages et sont arrivés à la conclusion qu’il y avait une erreur d’environ sept ans dans le calendrier chrétien ; nous ne serions donc non pas en 2015, mais environ en 2022/2023.

 

Par ailleurs, la Vierge avait dit que le Miracle coïnciderait avec un heureux événement dans l’Église, que les Églises séparées retrouveront l’unité et qu’il n’y aura plus qu’une seule religion. Or il se trouve qu’en 2017, (d’après notre calendrier) les Catholiques et les Orthodoxes célébreront Pâques le dimanche 16 avril. Si Catholiques et Orthodoxes décident enfin de célébrer définitivement Pâques le même jour, ce serait vraiment un événement important et qui conduirait, espérons-le, à la réunification de ces deux branches de l’Église séparées depuis 1054.

La prochaine concordance de cette date commune ne serait que le 20 avril 2025 (d’après notre calendrier). Mais il est intéressant de constater que soit avec le calendrier actuel ou le calendrier réel, nous sommes, en ce début 2015, à deux ou trois ans près de cette célébration communes.

 

 

Retour